Montcuq TV accueil
montcuq affiche mairie
Contact
montcuq affiche mairie
Plus de Vidéos Montcuq.tv
montcuq affiche mairie
Chroniques
Salon du Livre

Montcuq ça chauffe ; suite à ses propos publics Mme Sabel excuses ou démission


La commune nouvelle après le salon du livre et la prestation contestable de la 1ere adjointe



Montcuq ça chauffe. Ni insultes ni critiques systématiques. Mme Marie-José Sabel, première adjointe, doit s’excuser publiquement ou démissionner !
Vidéo et texte intégral de la chronique du 27 août 2018.

"Montcuq" chaîne Youtube... Accès et Abonnement GRATUIT en 2 clics.










Montcuq ça chauffe. Ni insultes ni critiques systématiques.
J’attends naturellement des excuses de Mme Sabel, un avis de compréhension et regrets de la situation de M. Le maire qu’elle représentait, et de la communauté de communes mise en cause.
Une communauté de communes priée de réexaminer leur refus de subventionner le salon du livre, refus fondé sur des critères intolérables, étayées d’assertions mensongères.
Le département est également touché par ce « séisme verbal », notre 1ere adjointe, étant également la suppléante de Mme Maury, notre conseillère départementale.

Car 15 jours après le salon du livre : toujours rien. Certains pensent peut-être que la polémique, créée des propos de Mme Sabel, s’éteindra ainsi, et que la commune nouvelle doit faire bloc pour croître !
Naturellement, j’espère que des excuses municipales, disons encore plus urgentes, furent adressées : la manière dont M. Le sous-préfet et Mme la députée furent reçus ce jour-là semble tellement choquants, indignes de notre Commune Nouvelle qui se veut exemplaire, un modèle, une réussite.

Ni insultes ni critiques systématiques.
Mais des analyses, précises, fondées, très rares. L’action de nos élus, municipaux et communautaires, occupant une place dérisoire dans mes créations, littéraires et vidéastes.

Marie-José Sabel « en tant qu'élus nous ne pouvons pas accepter la polémique et surtout quand ça va jusqu'à certaines insultes donc euh certains ou les critiques systématiques sur les élus. Donc les élus n'ont pas voulu donner de subventions... la démocratie c'est quand il y a une majorité et tout le monde s'incline sur la majorité »

Après leur vote, la démocratie représentative accorde aux administrés le droit de s’exprimer sur la manière dont le mandat donné est exercé. Et les subventions ne servent pas à acheter la complaisance, récompenser les fidèles.
Je me suis parfois exprimé et n’ai vu aucune contestation de mes écrits !

Quelques écrits donc. Quand deux communautés de communes fusionnent, il s’agit naturellement d’apporter un meilleur service au moindre coût aux administrés. Donc dès le départ et de manière symbolique, de réduire l’enveloppe des rémunérations. Je déplorais en 2014, au sujet de la communauté de commune du Quercy Blanc, fusion de celle de Montcuq d’avec celle de Castelnau-Montratier « les indemnités annuelles cumulées des élus des anciennes communautés de communes atteignent 42 000 euros, environ. Pour le Jean-Claude Bessou BAND : 52916, 46 euros.
Soit + 30% !
En première mesure censurée marquer les esprits, le président normal FH2012 décréta une baisse de salaire des ministres de… 30%... C’est presque drôle… »
Le pittoresque de la situation, c’est que M. Jean-Claude Bessou ait tenu à me présenter, ce 12 août 2018, son « soutien moral ». Oui, il est venu au salon du livre, ès président d’une communauté ayant refusé de nous subventionner. Même si, ayant d’autres obligations, il n’a pu participer aux discours et fut ainsi en quelque sorte également représenté par Mme Sabel.

Au moment de la création de la commune nouvelle, j’ai naturellement observé les comptes-rendus des Conseils Municipaux. Dont celui de Sainte-Croix, dont était maire Mme Sabel. Un passage dans le compte-rendu de réunion du 10 septembre 2015 a particulièrement retenu mon attention.
« Lisant le 12 janvier 2016 à madame la préfète du Lot « Le conseil municipal n’était pas favorable à cette adhésion mais madame la Préfète a décidé d’inclure d’office notre commune à cette commune nouvelle. » Mme Catherine Ferrier me répondait « c’est complètement faux. » »
La réalité fut bien ainsi. Etre maire, ou être en situation de représenter le maire d’une commune de 1800 habitants, nécessite de savoir choisir les mots quand on s’exprime. Ni insultes ni critiques systématiques. Mme la première adjointe doit avoir utilisé un terme dont elle connaît vraiment le sens… Systématiques ! Elle est adjointe à la Culture !

Pour l’instant il s’agit d’excuses nécessaires. Je demande des excuses publiques de Mme Sabel, ou sa démission. Si les deux sont refusées, j’espère que les membres du conseil municipal sauront marquer leur attachement à des valeurs républicaines, à une autre approche de la démocratie que celle exprimée par Mme Sabel, et démissionneront pour susciter des élections municipales anticipées.
D’ailleurs peut-on tenir jusqu’en 2020 avec un conseil municipal passé de 55 à 48 membres mais incapable d’accueillir et raccompagner des personnalités qui font honneur à notre commune ?
Mr le sous-préfet est resté trois heures sur notre salon. Mme la députée avait choisi cette journée littéraire pour sa première visite dans notre commune.
Certains prétendront qu’il ne faut surtout pas d’élections municipales anticipées car la commune nouvelle doit grossir pour en 2020 être plus grosse que Luzech et récupérer le nom de canton. Elle doit donc englober St Matré au 1er janvier 2019 !
Et donc Mme Sabel sera soutenue par le Conseil Municipal ? Ca suffit ce genre de comédie. Qu’au moins la grotesque prestation du 12 août permette de sortir de l’impasse des conditions de création de cette commune nouvelle où après avoir élue maire de Ste Croix, commune d’environ 80 habitants, Mme Sabel a pu se retrouver 1er adjointe d’une commune nouvelle de 1800. Et ce sont des analyses cohérentes, des opinions. Ni insultes ni critiques systématiques.


La 1ere adjointe amplifie la polémique par son attitude et ses propos. Deux vidéos : "les discours en intégralité" (que chacun se fasse son opinion) et "Quand Montcuq en Quercy Blanc sombre" présente la commune vraiment pas à la hauteur lors du salon du livre. M Le maire absent, quel était l'objectif de Mme Marie-José Sabel ?... La gravité de ses propos et l'étendue de ses absences posent un réel problème.

salon du livre 2018 : une réussite malgré la fausse note municipale

Samedi 11 août 2018 veille du salon du livre

Jessica Lefèvre écrivain belge interview vidéo 2018

Je ne pouvais quand même pas me priver de cette chronique...

Banderoles de Montcuq sans contrepèterie... Sketch inspiré de la vie locale

Bertrand de Saint-Géniès fut assassiné à 90 ans, en 1350, en italie

Bertrand de Saint-Géniès un livre raconte ses auteurs en parlent





Ajouter votre avis



Le 27 aout 2018 à 09 : 49