Montcuq TV accueil
montcuq affiche mairie
Contact
montcuq affiche mairie
Plus de Vidéos Montcuq.tv
montcuq affiche mairie
Chroniques
Salon du Livre

salon du livre 2018 : une réussite malgré la fausse note municipale

La 1ere adjointe amplifie la polémique par son attitude et ses propos



Deux vidéos sur cette page : les discours en intégralité - Quand Montcuq en Quercy Blanc sombre (Z'avez pas vu Mme Sabel ?)
M. Marc Makhlouf, sous-préfet de l'arrondissement de Cahors et Secrétaire Général de la Préfecture et Mme Huguette Tiegna, députée du Lot ont enchanté la journée, ont soutenu par leur présence et leurs propos une manifestation qui a trouvé sa place… mais qui semble déranger quelques personnes… Car il y eut des fausses notes. Une vidéo de l'ensemble des discours, sans coupure : que chacune et chacun se fasse son opinion...

Si la municipalité ne clarifie pas sa position, la situation, le Salon du livre de Montcuq en Quercy Blanc va devoir se mettre en pause ou format allégé en 2019.
L'attitude et les propos de notre 1ere adjointe (également adjointe à la culture à la commune et à la communauté de communes...) et les "flottement municipaux" semblent avoir terni l'image de notre cité...

"Montcuq" chaîne Youtube... Accès et Abonnement GRATUIT en 2 clics.




Vidéo en intégralité des discours, aucun montage : que chacun se fasse son opinion...
D'abord 10 minutes de Ternoise ! Puis 2 et quelques secondes de Mme Marie-José Sabel, 1ere adjointe Montcuq en Quercy Blanc. Mme Huguette Tiegna, députée du Lot et M. Marc Makhlouf, sous-préfet de l'arrondissement de Cahors et Secrétaire Général de la Préfecture en conclusion.



Selon notre 1ere adjointe, Mme Marie-José Sabel, les subventions, une arme contre la liberté d'expression ?
Marie-José Sabel "salue particulièrement" le maire de Villesèque M. Oustry, "qui vient en ami" (il était là en auteur comme les autres et s'est retrouvé ainsi utilisé d'une drôle de manière... comme suppléant de M. Gastal au département... Mme Sabel étant suppléante de Mme Maury) mais "oublie" de remercier de leur présence et même saluer notre sous-préfet et Mme la députée.

Marie-José Sabel : "Donner ses opinions c'est quelque chose, polémiquer c'est autre chose ;
en tant qu'élus nous ne pouvons pas accepter la polémique
et surtout quand ça va jusqu'à certaines insultes donc euh certains
ou les critiques systématiques sur les élus
donc les élus n'ont pas voulu donner de subventions...
la démocratie c'est quand il y a une majorité et tout le monde s'incline sur la majorité
(la venue du président de notre communauté de communes, M. Jean-Claude Bessou, fut très symbolique)
Peut-être que l'année prochaine si vous vous comportez d'une façon différente, dans vos paroles surtout. Voila, donc je sais pas peut-être que l'année prochaine, comme l'a dit le maire, nous soutiendrons…"
Quelles insultes ? Mes analyses, pertinentes, n'ont jamais contenu d'insultes. Qui va réagir à ces propos publics ?


Puis ce fut Mme Huguette Tiegna, députée du Lot, et pour conclure M. Marc Makhlouf, sous-préfet de l'arrondissement de Cahors et Secrétaire Général de la Préfecture, qui eux "furent à la hauteur de leur fonction", comme je l'ai entendu dire.



Quand Montcuq en Quercy Blanc sombre ("Z'avez pas vu Mme Sabel ?")


"Quand Montcuq en Quercy Blanc sombre" présente une commune nouvelle lotoise vraiment pas à la hauteur lors du salon du livre. Oui, l'élue municipale ne semble pas à la hauteur de la situation... Et en plus elle explique comme un "fait démocratique" le fonctionnement des subventions à la communauté de communes : les propos du président dans l'exercice de son travail et non la qualité des projets de l'association ! "Z'avez pas vu Mme Sabel ?" se veut naturellement une référence à Nini Ferrer, et donc les 10 000 euros octroyés par la municipalité (400 euros au salon du livre)





Ajouter votre avis

Montcuq ça chauffe : suite à ses propos publics Mme Sabel doit s'excuser ou démissionner… Chronique du 27 août.

La commune nouvelle après le salon du livre et la prestation contestable de la 1ere adjointe


Samedi 11 août 2018 veille du salon du livre

Jessica Lefèvre écrivain belge interview vidéo 2018

Je ne pouvais quand même pas me priver de cette chronique...

Banderoles de Montcuq sans contrepèterie... Sketch inspiré de la vie locale

Bertrand de Saint-Géniès fut assassiné à 90 ans, en 1350, en italie

Bertrand de Saint-Géniès un livre raconte ses auteurs en parlent


Le 14 aout 2018 à 09 : 50